Blog Archives

Ludovic est aux fourneaux pendant que Mélisande, éducatrice, fait la vaisselle.

Ludovic est aux fourneaux pendant que Mélisande, éducatrice, fait la vaisselle.

Depuis l’année 2013, un atelier cuisine a été mis en place au sein des appartements éducatifs de jeunes majeurs. Celui-ci a bien-sûr pour but premier de développer les compétences culinaires de chacun mais aussi de favoriser des liens de qualité entre chacun des acteurs et une atmosphère de convivialité au sein des appartements.

Au commencement étaient les courses…

L’atelier cuisine est né de la demande d’un jeune d’apprendre à cuisiner et grâce au soutien technique de Marie-Nelly notre secrétaire, qui par ailleurs, est aussi une cuisinière émérite…

Un atelier cuisine commence toujours par le choix des aliments et des épices. Ainsi, nous accompagnons les jeunes dans un magasin et nous choisissons ensemble les produits les mieux adaptés aux plats à réaliser. Par exemple aujourd’hui, il ne fallait pas se tromper sur le choix des pommes pour la tarte tatin et prendre des Jonagolds qui « se tiennent » à la cuisson. Il faut aussi bien veiller au rapport qualité-prix des produits pour ne pas dépasser le budget prévisionnel évalué ensemble lors du choix des recettes.

 

Aujourd’hui au menu, blanquette de veau

Le fumet de la blanquette de veau en train de mijoter s'avère prometteur

Le fumet de la blanquette de veau en train de mijoter s’avère prometteur

La liaison finale de la sauce de la blanquette de veau est réalisée avec soin par Falonne.

La liaison finale de la sauce de la blanquette de veau est réalisée avec soin par Falonne.

Une fois les courses terminées et de retour à l’appartement, il est temps de préparer le plat du jour : la blanquette …mais pas n’importe comment, car la cuisine, c’est d’abord une question de bonne organisation. Ainsi, Marie-Nelly distribue les rôles et prodigue les bons conseils à chacun : l’un coupe les légumes pendant que l’autre s’occupe de la viande et la troisième commence à faire revenir les aliments dans la cocotte en fonte ; à cette occasion, Marie-Nelly nous explique les vertus de la cuisson. Il faut maintenant préparer le roux de la sauce avec de la farine et un peu de bouillon mais aussi cuire à part dans une poêle les champignons émincés ; bref, nous laissons la blanquette pour 1h30 de cuisson, …

 

Pour le dessert, ce sera une tarte tatin…

Sans titre--6

Marie-Nelly prodigue les conseils nécessai-res pour la préparation de la tarte tatin.

Marie-Nelly prodigue les conseils nécessai-res pour la préparation de la tarte tatin.

En même temps que la blanquette, il faut préparer le dessert du jour, une tarte tatin.
Marie-Nelly nous raconte l’histoire de la tarte tatin, dont la recette a été découverte suite à une maladresse (tarte renversée).
Falonne et Ludovic épluchent et coupent les huit pommes. Dans une poêle, sous le regard et les conseils bienveillants de Marie-Nelly, Carla réalise le caramel qui ne doit surtout pas noircir ; peu après, les pommes sont pochées dans le caramel puis disposées en couronne dans le moule et recouvertes de pâte.
Ensuite, la tarte est mise au four. Mais, il faut garder un œil sur la blanquette en train de mijoter…

 

Le retournement de la tarte tatin : L'opération s'avère risquée et délicate…...mais le résultat est sans appel et magnifique.

Le retournement de la tarte tatin : L’opération s’avère risquée et délicate……mais le résultat est sans appel et magnifique.

 

C’est le moment de se mettre à table

Un atelier cuisine se termine toujours par un repas où l’on déguste ce que l’on a réalisé et où l’on commente les résultats. Ainsi, Ludovic trouve la viande moelleuse, très bien cuite et de bonne qualité. Falonne disserte sur l’assaisonnement. Et Carla apprécie particulièrement la tarte tatin…
Les jeunes expriment aussi leur enthousiasme et leur satisfaction quant à la façon dont l’atelier s’est passé. Ensuite, ils émettent l’idée d’organiser un concours de cuisine réunissant l’ensemble des jeunes des trois appartements éducatifs.
Un classeur a été créé par Marie-Nelly pour répertorier les recettes de plats et desserts réalisés mais aussi, avec les photos prises, pour garder la mémoire de ces moments mémorables vécus ensembles.

Et nous conclurons par cette phrase de Joseph Rouzel qui résume assez bien les bénéfices et les enjeux d’un tel atelier : « Les médiations sont à la racine du champ symbolique. C’est à travers ces pratiques éducatives de médiations que se scellent alliances, échanges, dons et reconnaissances. » (Rouzel J., Le travail d’éducateur spécialisé, Dunod, 2000)

Un atelier cuisine se termine toujours par un repas convivial et la dégustation des plats réalisés.

Un atelier cuisine se termine toujours par un repas convivial et la dégustation des plats réalisés.

Situé à Ivry Sur Seine.
L’Association Espoir-CFDJ a été retenue dans le cadre d’un appel à projet du Département du Val de Marne afin de créer une structure éducative d’accueil et d’hébergement dédiée aux mineurs isolés étrangers.
Le projet construit par l’Association est fondé sur une logique d’accompagnement éducatif global afin de répondre aux difficultés multiples auxquelles sont confrontés les Mineurs Isolés Etrangers.
Il s’appuie sur le savoir-faire et l’expérience de l’Accueil de Vitry, Service de placement familial et d’hébergement diversifié (appartement de semi-autonomie). La directrice du Service Accueil gère le DAMIÉ en collaboration avec deux chefs de service.
Le DAMIÉ a pour mission d’accompagner les jeunes dans leur projet migratoire et/ou d’inclusion sociale et professionnelle en France. Le Service participe à construire les orientations des jeunes vers des dispositifs adaptés et un parcours individualisé.
31 jeunes âgés de 16 à 18 ans sont hébergés dans des appartements partagés répartis sur le territoire. Le Service propose un espace spécifiquement dédié à la réalisation d’activités de jour. Celles-ci ont pour finalité, de renforcer la socialisation à travers la formation, l’insertion professionnelle, l’apprentissage, l’expression de leurs difficultés liées à un parcours souvent traumatique.
10 professionnels travaillent auprès des MIE. Parmi eux, des éducateurs, agissent dans une démarche éducative de « faire avec », en accompagnant les jeunes dans les actes de la vie quotidienne. Une juriste oriente son action vers l’ouverture et l’accès aux droits afin qu’ils puissent bénéficier des dispositifs de droit commun, nécessaires à leur insertion. Une CESF soutient l’ensemble des jeunes dans la gestion de la vie quotidienne (budget, réalisation des repas, vie citoyenne, familiarisation avec les dispositifs environnant). Une psychologue offre un espace d’écoute en vue d’un mieux-être psychique. Deux intervenants spécialisés (éducateur scolaires et intervenant FLE) favorisent l’acquisition de la langue française.
Le travail interdisciplinaire est ici au cœur de l’action éducative pour construire des projets singuliers et collectifs.
Le travail partenarial notamment avec les Services du Conseil Départemental, de l’Education Nationale et des acteurs locaux dans le domaine de l’insertion, la santé, l’apprentissage, les entreprises, est indispensable pour donner une réalité aux projets de ces jeunes.