08/03/2022 - La Ferme de la Butte Pinson

Parole de Fermier : Bilel

“Je m’appelle Bilel, j’ai 22 ans, j’habite à Montmagny, à 20 minutes de la Ferme d’Espoir de la Butte Pinson, et je suis en Service Civique. En parallèle je suis étudiant à la faculté de Villetaneuse. J’y prépare mon DAEU (Diplôme d’Accès aux Etudes Universitaires) : cela revient à faire trois années de lycée en une seule pour obtenir un diplôme qui est l’équivalent d’un baccalauréat scientifique. En fait, j’ai passé mon bac pro dans une filière qui ne me plaisait pas, puis j’ai commencé à travailler en tant qu’animateur dans les Services Jeunesses de Saint-Gratien. On m’appelait pour les vacances scolaires, ou les grandes vacances, et comme je viens d’ici, je connaissais les petits, et j’avais un excellent contact avec eux.

Mais j’ai décidé de me donner du temps pour réfléchir à ce que je voulais vraiment faire et à ma réorientation. Avec ce Service Civique, je m’accorde la possibilité de me consacrer à mes projets personnels. Je n’avais jamais visité la Ferme d’Espoir avant de commencer ma mission, mais j’ai commencé à me renseigner un peu et j’ai trouvé le projet très intéressant. L’idée d’être médiateur avec les animaux m’attirait car j’ai un super contact avec eux. J’ai fait trois jours d’essais, puis je me suis engagé pour 8 mois ! Ca me donne le temps de voir venir pour l’avenir et d’acquérir plus d’expérience, de rencontrer plus de monde.

C’est ce que je préfère dans cette mission : rencontrer des personnes qui viennent de milieux extrêmement divers, des stagiaires, des salariés, d’autres services civiques, des bénévoles ou des personnes soumises à des Travaux d’Intérêts Généraux, des plus jeunes ou des plus vieux, des personnes qui ont beaucoup d’expériences et qui peuvent t’apprendre énormément, d’autres qui ont des rêves et des projets extrêmement divers. Il y a beaucoup de passages, et chacun a quelque chose à apporter, chacun a une expérience différente de la tienne, ce sont toujours des discussions passionnantes et des échanges très riches. Il y a tellement de profils singuliers, c’est extrêmement enrichissant !

J’adore aussi passer du temps avec les animaux, j’ai appris beaucoup de choses sur les soins qu’il fallait leur apporter. Par ailleurs, je suis souvent chargé de l’atelier potager et d’animer la grainothèque. Là, je retrouve vraiment mon travail d’animateur ! On prend le temps d’expliquer à des groupes d’enfants le fonctionnement de la pousse d’une graine : la dernière fois, c’était du melon, la fois d’avant, une lentille. Et puis on leur expose les besoins de chaque plante, on leur apporte des explications sur les outils de jardinage et on leur donne des choses à faire eux-mêmes pour les responsabiliser. Les enfants sont ravis, les parents aussi, et ce sont de superbes belles énergies qui circulent. A la fin des ateliers, les gens nous remercient, nous font parfois des câlins, ils ressentent la joie de ce lieu, et nous le font savoir à leur manière, c’est extrêmement touchant. Le plus difficile, ce sont les gros chantiers qui demandent un important travail de nettoyage et beaucoup de main d’œuvre, avec des charges assez lourdes à porter. Mais tout ça se fait dans l’entraide et dans la joie, c’est un vrai travail d’équipe et nos missions sont très synchronisées.

Si je devais décrire mon expérience à la Ferme d’Espoir en trois mots, je choisirais : Expériences, Collectif et Unique. A la fin du Service Civique et du DAEU, j’espère avoir mon diplôme puis entrer en STAPS, pour ensuite intégrer une école de kinésithérapeute. C’est un rythme effréné, mais je garde le cap et c’est une petite fierté de pouvoir dire que je suis fermier. Je recommande largement cette expérience : tout le monde n’a pas la chance de rencontrer autant de personnes, de sortir de son coin et d’être au contact d’expériences si riches et si variées. Ca ouvre beaucoup de portes, beaucoup de perspectives et si vous avez six mois à donner pour vous engager, la Ferme d’Espoir est le lieu idéal pour réaliser un Service Civique. Ici, on peut vraiment être soi-même et apprendre à connaître les autres, à ouvrir le cœur des gens.”

Adhérez
à Espoir

Espoir-cfdj est une association plus que centenaire de Protection de l’Enfance. De loi 1901 elle est aconfessionnelle et apolitique.
Espoir-cfdj est au service d’enfants et de jeunes, de familles en grande difficulté ou en voie de l’être mais aussi de majeurs défavorisés, rejetés ou exclus.
Ses valeurs partagées : Fraternité, Citoyenneté, Laïcité et Engagement.

Soutenez
nos projets

Nous aider

Faire un don
Devenir mécène
Faire un leg
Transmettre

Restez
informés

Recevez notre
newsletter

* Vos données sont nécessaires à l’exécution du service/contrat que l'association Espoir-CFDJ vous propose. En les renseignant, vous autorisez l'association à les conserver pour vous contacter pour cette demande uniquement. Elles seront conservées pendant 2 ans.
Conformément à la règlementation applicable, vous pouvez en demander l’accès, la rectification ou l’effacement.
Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et pour exercer vos droits, reportez-vous à notre politique de gestion des données personnelles