Actualités

 

L’inauguration de l‘accueil de jour pré-professionnel a donné lieu à la réalisation d’un reportage présentant les missions de cet établissement tout récent de l’Association Espoir-CFDJ. Madame Isabelle Santiago, Vice-Présidente du Conseil Départemental en charge de la Prévention et de la Protection de l’Enfance et Jean-Pierre Rosenczveig, président de l’Association, exposent respectivement l’intérêt et la pertinence pour le Département du Val de Marne ainsi que l’engagement associatif à l’égard de ce projet.

Accueillir les jeunes déscolarisés-HD from Espoir-CFDJ on Vimeo.

 

L’organisation d’une journée anniversaire pour le centenaire est l’occasion de revenir sur 100 ans d’histoire d’interventions socio-éducatives à l’épreuve de l’expérience Associative.
L’Association a choisi de s’appuyer sur un web-documentaire pour illustrer les dynamiques à l’œuvre qui ont participé à structurer le secteur socio-éducatif et l’Association.
Elle a confié à Laëtitia Moreau sa réalisation qui s’appuiera notamment sur les recherches menées dans le cadre des trois précédentes journées d’études sur l’histoire associative. Le scénario de ce web-documentaire mettra en perspectives 100 ans d’initiatives privées et publiques dans le domaine de l’action sociale.

ARTICLE MANIFESTATION DU 27 JANVIER 2016

 
Ludovic est aux fourneaux pendant que Mélisande, éducatrice, fait la vaisselle.

Ludovic est aux fourneaux pendant que Mélisande, éducatrice, fait la vaisselle.

Depuis l’année 2013, un atelier cuisine a été mis en place au sein des appartements éducatifs de jeunes majeurs. Celui-ci a bien-sûr pour but premier de développer les compétences culinaires de chacun mais aussi de favoriser des liens de qualité entre chacun des acteurs et une atmosphère de convivialité au sein des appartements.

Au commencement étaient les courses…

L’atelier cuisine est né de la demande d’un jeune d’apprendre à cuisiner et grâce au soutien technique de Marie-Nelly notre secrétaire, qui par ailleurs, est aussi une cuisinière émérite…

Un atelier cuisine commence toujours par le choix des aliments et des épices. Ainsi, nous accompagnons les jeunes dans un magasin et nous choisissons ensemble les produits les mieux adaptés aux plats à réaliser. Par exemple aujourd’hui, il ne fallait pas se tromper sur le choix des pommes pour la tarte tatin et prendre des Jonagolds qui « se tiennent » à la cuisson. Il faut aussi bien veiller au rapport qualité-prix des produits pour ne pas dépasser le budget prévisionnel évalué ensemble lors du choix des recettes.

 

Aujourd’hui au menu, blanquette de veau

Le fumet de la blanquette de veau en train de mijoter s'avère prometteur

Le fumet de la blanquette de veau en train de mijoter s’avère prometteur

La liaison finale de la sauce de la blanquette de veau est réalisée avec soin par Falonne.

La liaison finale de la sauce de la blanquette de veau est réalisée avec soin par Falonne.

Une fois les courses terminées et de retour à l’appartement, il est temps de préparer le plat du jour : la blanquette …mais pas n’importe comment, car la cuisine, c’est d’abord une question de bonne organisation. Ainsi, Marie-Nelly distribue les rôles et prodigue les bons conseils à chacun : l’un coupe les légumes pendant que l’autre s’occupe de la viande et la troisième commence à faire revenir les aliments dans la cocotte en fonte ; à cette occasion, Marie-Nelly nous explique les vertus de la cuisson. Il faut maintenant préparer le roux de la sauce avec de la farine et un peu de bouillon mais aussi cuire à part dans une poêle les champignons émincés ; bref, nous laissons la blanquette pour 1h30 de cuisson, …

 

Pour le dessert, ce sera une tarte tatin…

Sans titre--6

Marie-Nelly prodigue les conseils nécessai-res pour la préparation de la tarte tatin.

Marie-Nelly prodigue les conseils nécessai-res pour la préparation de la tarte tatin.

En même temps que la blanquette, il faut préparer le dessert du jour, une tarte tatin.
Marie-Nelly nous raconte l’histoire de la tarte tatin, dont la recette a été découverte suite à une maladresse (tarte renversée).
Falonne et Ludovic épluchent et coupent les huit pommes. Dans une poêle, sous le regard et les conseils bienveillants de Marie-Nelly, Carla réalise le caramel qui ne doit surtout pas noircir ; peu après, les pommes sont pochées dans le caramel puis disposées en couronne dans le moule et recouvertes de pâte.
Ensuite, la tarte est mise au four. Mais, il faut garder un œil sur la blanquette en train de mijoter…

 

Le retournement de la tarte tatin : L'opération s'avère risquée et délicate…...mais le résultat est sans appel et magnifique.

Le retournement de la tarte tatin : L’opération s’avère risquée et délicate……mais le résultat est sans appel et magnifique.

 

C’est le moment de se mettre à table

Un atelier cuisine se termine toujours par un repas où l’on déguste ce que l’on a réalisé et où l’on commente les résultats. Ainsi, Ludovic trouve la viande moelleuse, très bien cuite et de bonne qualité. Falonne disserte sur l’assaisonnement. Et Carla apprécie particulièrement la tarte tatin…
Les jeunes expriment aussi leur enthousiasme et leur satisfaction quant à la façon dont l’atelier s’est passé. Ensuite, ils émettent l’idée d’organiser un concours de cuisine réunissant l’ensemble des jeunes des trois appartements éducatifs.
Un classeur a été créé par Marie-Nelly pour répertorier les recettes de plats et desserts réalisés mais aussi, avec les photos prises, pour garder la mémoire de ces moments mémorables vécus ensembles.

Et nous conclurons par cette phrase de Joseph Rouzel qui résume assez bien les bénéfices et les enjeux d’un tel atelier : « Les médiations sont à la racine du champ symbolique. C’est à travers ces pratiques éducatives de médiations que se scellent alliances, échanges, dons et reconnaissances. » (Rouzel J., Le travail d’éducateur spécialisé, Dunod, 2000)

Un atelier cuisine se termine toujours par un repas convivial et la dégustation des plats réalisés.

Un atelier cuisine se termine toujours par un repas convivial et la dégustation des plats réalisés.

12345...